Les recettes d'une confinée,  Recettes,  Recettes Salées

SOUVENIR DES CINQUE TERRE – LA FOCACCIA

Avec mon barbu, nous essayons de mélanger équilibré en cette période de confinement (même si, avouons-le, on mange quand même bien trop de sucre…) mais on s’octroie un apéro hebdomadaire le vendredi… C’était déjà notre rituel avant le confinement pour fêter la fin de semaine donc on continue même si on n’a plus vraiment la notion du temps !

Pour l’apéro d’hier, j’ai décidé de faire une focaccia. En cette période de confinement, je repense beaucoup à nos voyages passés et aux mets dégustés pendant ces excursions.

Il y a presque un an, j’ai réalisé mon rêve de découvrir les Cinque Terre en Italie. Rêve pluvieux certes (5 jours de pluie quasi non stop et une frustration à son paroxysme) mais qui nous a permis de découvrir tout un tas de spécialités… Dont la focaccia !

La focaccia est un pain de forme plate et cuit au four. Sa texture se rapproche celle de la pâte à pizza et elle se déguste souvent avec un spritz, à l’apéritif.

Elle s’apparente à nos fougasses françaises et peut être agrémentée de tout un tas de choses mais j’ai fait le choix de la garnir comme celles que j’ai dégustées lors de mon périple italien, à savoir avec des tomates cerises et du romarin.

Cependant, au lieu de la badigeonner d’huile d’olive, j’ai fait honneur à un autre voyage réalisé cette fois-ci en Espagne en septembre dernier et j’ai utilisé l’huile de truffes ramenée dans mes bagages !

La focaccia est très simple à réaliser si vous avez un robot muni d’un crochet pétrisseur. Sinon, comme d’habitude, il faudra vous armer de patience et d’huile de coude pour pétrir votre pâte à la main.

Pour une focaccia, vous aurez besoin de :

– 250g de farine (j’ai pris une T55 mais la T45 serait plus appropriée même si le résultat est tout de même satisfaisant avec une T55)

– Un paquet de 9g de levure bio déshydratée (certains paquets pèsent 5g , aussi mettez en 2!)

– 150g d’eau

– 4g de sel

– 3 cuillères à soupe d’huile d’olive + huile pour la dorure

– Romarin

– Quelques tomates cerises

Dans un saladier, réhydratez la levure dans l’eau à température ambiante pendant un quart d’heure.

Mélangez quelques secondes la farine et le sel dans la cuve du robot muni du crochet pétrisseur.

Ajoutez le mélange eau-levure ainsi que l’huile d’olive et pétrissez une dizaine de minutes jusqu’à ce que la pâte se décolle des bords de la cuve.

Formez une boule et laissez pousser dans la cuve recouverte d’un torchon durant une heure.

Etalez la pâte sur une feuille de papier sulfurisé en forme d’ovale et laissez reposer ainsi durant une heure.

Faites quelques trous avec un doigt sur la focaccia et disposez un peu de romarin ainsi que quelques tomates cerises coupées en deux.

Badigeonnez d’huile d’olive ou d’huile de truffe afin de donner une belle couleur et un bel arôme à la focaccia.

Faites cuire 15 minutes dans un four préalablement préchauffé à 180°.

Laissez refroidir la focaccia sur une grille et dégustez !

Nous n’avions plus de prosecco pour faire un spritz mais la focaccia accompagné d’un rosé, c’est pas mal non plus !!!