Recettes,  Recettes Sucrées

MON FINANCIER NORMAND ET MA PREMIERE EXPERIENCE TELE

Voici un petit article afin de vous raconter ma première expérience télé ! Je n’aurai pas penser qu’un jour la pâtisserie me mènerait sur un plateau d’enregistrement et pourtant…

Courant janvier 2020, Anatolie Bos, journaliste, m’a contacté afin de me demander si j’étais intéressée pour animer une chronique cuisine lors de l’émission « Ensemble c’est mieux », diffusé chaque matin du lundi au vendredi à 10h45 sur France 3 Normandie.

L’idée m’a tout de suite emballée. Certes, je dois avouer que j’ai été très angoissée à l’idée de me voir au travers du petit écran. Les kilos accumulés en raison de la préparation du CAP combiné à l’arrêt de la course à pieds pour cause de perte de motivation totale (je vous passe aussi le temps pourri des derniers mois qui me fait déprimer et donc grignoter à longueur de journée…) ne m’aident pas à apprécier mon image en ce moment et j’ai eu peur de me trouver difforme et énorme à l’écran. Aussi, c’est la seule raison qui aurait pu me faire refuser.

Mais finalement, je me suis dit que justement, me voir ainsi à l’écran pourrait peut-être me procurer un électrochoc et me permettre de me remettre sur la voie de la raison quant à la remise en place d’une routine sportive pour le printemps.

Alors voilà… J’ai dit banco ! Avoir le plaisir de partager une de mes recettes dans une émission télé était pour moi une sacrée opportunité.

Aussi, rendez-vous fut pris pour un enregistrement le 17 février dans les locaux caennais de France 3 Normandie. Ma mission était de réaliser une recette à base de produits normands… Trop l’éclate pour moi qui adore vanter les mérites des bons produits de ma chère région.

Ni une, ni deux, les idées ont fusé dans ma tête et j’ai décidé de réaliser un dessert (bah oui, il faut bien que mon CAP me serve!) à base de pommes, de caramel et de crème fraîche d’Isigny… La quintessence des produits normands réunis dans un financier… Mon financier normand, insert caramel beurre salé-pommes acidulées, volute de crème d’Isigny…

Anatolie m’avait prévenu, il n’y avait pas la possibilité de réaliser ma recette sur place. L’idée état d’arriver avec un produit quasiment fini et de le « pimper » en plateau.

Aussi, j’ai réalisé mes financiers et mon caramel dans le week-end précédent le tournage, j’ai procédé au montage le lundi matin et j’ai également préparé ma chantilly que j’ai réservée dans une poche à douille au frais.

J’ai revêtu ma plus jolie marinière de la très chouette marque caennaise « Les Caenscaens » (Erika, si tu passes par là, j’attends de pieds ferme la nouvelle collection!), j’ai réuni tout mon petit bazar culinaire (dont la très belle assiette réalisée pour l’occasion par mon amie Fanny Calabuig, céramiste à Avranches… Je ne te remercierai jamais assez de toujours répondre favorablement à mes demandes farfelues de dernière minute) dans un grand sac et j’ai pris la route du studio.

Anatolie m’avait demandé d’arriver une petite heure en avance afin de passer au maquillage et faire un point avant le début du tournage.

Je suis arrivée et ait été accueillie par Clara, adorable jeune femme qui m’a fait patienter en salle de réunion. Les autres intervenants de l’émission sont arrivés peu de temps après moi et nous avons échangé sur les sujet sur lesquels chacun allait intervenir au cours de l’émission.

Patrice Gascoin, le très chouette présentateur de l’émission est arrivé. On a blablaté deux minutes puis les choses sérieuses ont commencé puisqu’Anatolie m’a envoyé au maquillage… Moment de grâce pour moi qui ait pour habitude de passer le moins de temps possible dans ma salle de bain le matin et qui n’ait donc pas l’habitude des fars et des pinceaux !

Monique, l’adorable maquilleuse m’a refait le portrait en 10 minutes top chrono et je crois que je ne me suis jamais vu avec un visage aussi impeccable !!! Teint de pêche, yeux de biche… J’étais prête pour passer à l’épreuve de la caméra !

Anatolie m’a emmené sur le plateau, j’ai installé mon petit bazar sur l’espace qui m’était réservé puis nous avons évoqué avec Patrice et Anatolie les questions qu’ils allaient me poser.

Joss, une des technicienne m’a installé un micro puis nous nous sommes tous assis autour de la table du plateau. Patrice nous a expliqué que l’émission était enregistrée dans les conditions du direct et que par conséquent, nous n’avions pas vraiment le droit à l’erreur… Moi qui me tapait une grosse pharyngite, j’ai flippé à l’idée de me taper une quinte de toux en plein tournage mais heureusement, un verre d’eau salvateur était à mes côtés au cas où (je l’ai finalement renversé en plein tournage… on ne se refait pas! #pierrerichard… Mais ne vous inquiétez pas, rien ne se verra à l’image !).

Patrice a fait un test de lancement, a échangé grâce à son oreillette avec l’équipe technique puis l’enregistrement a commencé.

L’émission dure une quarantaine de minutes et plusieurs thèmes sont abordés. Ce jour là, un drh-coach et une chef d’entreprise ont débattu sur la manière de demander une augmentation, Cyril du Pôle emploi intervenant régulièrement dans l’émission a donné ses conseils pour réussir son CV et sa lettre de motivation puis la chronique « La belle histoire d’Anatolie » s’est penchée sur un projet de construction d’un drakkar à Rouen avec le créateur de ce projet, Gwenael Thirel. Celui-ci, passionné par son projet m’a volé plus d’une minute de ma chronique cuisine… Eh oui, l’inconvénient de passer en dernier c’est de devoir faire vite si les autres intervenants ont été trop bavards !

Je me suis ainsi retrouvée avec 3 minutes 15 secondes pour présenter ma recette. Je ne pense pas avoir trop bafouillé (à vrai dire, je n’en sais rien puisque je ne me suis pas encore vue!), j’ai essayé d’être précise et concise dans le déroulé de la recette. Patrice m’a posé quelques questions et j’ai fini en montrant à Anatolie comment pocher la chantilly sur les financiers.

Le générique de fin est arrivé et ma mission a pris fin !

La diffusion est prévue demain, 3 mars ! Alors pour les Normands, si vous voulez découvrir ma petite trombine aux grosses joues, je vous invite à allumer votre télévision à 10h45 et pour les autres, vous pourrez certainement retrouver l’émission en replay, en tapant sur votre moteur de recherche préféré « Emission ensemble c’est mieux Normandie ».

Je garde un excellent souvenir de ce tournage. J’ai été accueilli par des gens adorables qu’il s’agisse d’Anatolie, de Patrice, de Clara, de Clément, de Monique et de l’équipe technique.

J’ai été très rapidement mise en confiance grâce à eux alors que je n’avais aucune expérience et que je venais en tant qu’amateure.

La pâtisserie n’est pas mon métier. C’est une passion qui m’anime chaque jour et que je prends plaisir à partager… Alors merci à toute l’équipe d’Ensemble c’est mieux de m’avoir permis de réaliser cette chronique et de m’avoir chouchouté comme vous l’avez fait !

Comme le dit et le répète si bien Patrice Gascoin… Parce qu’ensemble c’est mieux… Je ne serai jamais passé à l’écran sans vous qui me suivez ici ou sur Instagram… Alors merci aussi à vous de me suivre ! Vous me donnez la motivation pour poursuivre cette passion même si elle me prend beaucoup de temps et que parfois je délaisse mon barbu et mes copines pour rédiger un article…

Petit bonus… Je vous livre ci-dessous ma recette au cas où vous souhaiteriez la réaliser !!!

FINANCIER, INSERT CARAMEL -POMME ACIDULÉE ET VOLUTE DE CRÈME D’ISIGNY

Ingrédients pour une douzaine de financiers :

Pour la base :

– 200g de beurre

– 200g de sucre glace

– 6 blancs d’oeufs

– 80g de farine

– 100g d’amandes en poudre

Pour le caramel beurre salé :

– 280g de sucre semoule

– 130g de crème liquide entière

– 200g de beurre doux

– 2 bonnes pincées de sel

Pour la crème chantilly :

– 200g de crème liquide entière d’Isigny

– 80g de mascarpone

– 2 sachets de sucre vanillé

Préchauffez le four à 180°.

Faites fondre le beurre dans une casserole à feu moyen jusqu’à ce qu’il prenne une couleur dorée. Retirez du feu et laissez tiédir.

Fouettez légèrement les blancs d’œufs.

Ajoutez le sucre glace tamisé puis la farine et la poudre d’amande.

Mélangez le tout puis ajoutez le beurre tiédi.

Dès que le mélange est homogène, remplissez un moule à muffins et faites cuire durant environ 15 minutes (pour vérifier que vos financiers sont cuits, plantez la lame d’un couteau dedans. Si elle ressort sèche, vos financiers sont prêts!).

Laissez refroidir totalement sur une grille.

Préparez le caramel beurre salé :

Versez un peu de sucre dans une casserole.

Faites le fondre sur feu moyen.

Lorsqu’il est fondu, ajoutez de nouveau un peu de sucre et laissez le fondre.

Continuez ainsi jusqu’à épuisement du sucre.

En parallèle, faites chauffer la crème liquide jusqu’à petite ébullition.

Dès que le caramel a atteint une belle couleur, décuisez-le avec la crème chaude en prenant garde aux projections.

Mélangez bien, retirez du feu puis incorporez le beurre en morceaux petit à petit.

Ajoutez enfin la fleur de sel et mélangez bien.

Disposez votre caramel dans un pot et laissez complètement refroidir.

Une fois vos financiers et votre caramel refroidis, procédez au montage.

Pour cela, prenez un couteau d’office et entaillez les financiers afin de pouvoir disposez le caramel et les pommes (gardez les chapeaux pour vos petits déjeuners!)

Coupez une pomme en brunoise fine.

Mélangez du caramel avec de la brunoise puis disposez le mélange dans le trou du financier.

Montez la crème chantilly fermement.

Pour cela, mettez la crème liquide et le mascarpone dans un saladier puis montez l’ensemble à l’aide d’un batteur électrique.

Ajoutez petit à petit le sucre vanillé

Disposez la chantilly dans une poche à douille munie d’une douille russe, cannelée, ou autre.

Pochez une jolie volute de crème sur les financiers.

Dégustez !!